6 raisons de choisir un générateur de sites statiques

Par Alan Pilloud
Publié le 20 janvier 2016

Voici un merveilleux outil qui nous délivre une fois pour toutes des sites affreusement lents à charger !

Les générateurs de sites statiques font de plus en plus parler d’eux. Il est tout à fait envisageable d’utiliser cette technologie pour des projets de toutes tailles, des sites vitrines, des portfolios en ligne, des blogs, un ensemble de landing pages, etc.
Il est presque plus facile de parler de ce que ne peuvent pas faire les sites statiques comme par exemple des forums ou des systèmes de réservation en ligne.

D’accord, mais qu’est-ce qu’un site statique et en quoi cela diffère d’un site dynamique?

Un site statique est composé uniquement de pages qui n’ont aucune interaction avec une base de données et n’affichent aucun contenu dynamique. Leur création est automatisée grâce à des générateurs comme Hugo, Middleman ou encore Jekyll. On créé un ensemble de modèles et de contenus très simples qui sont ensuite transformés en vraies pages. Le site n’est généré qu’une seule fois. Lorsqu’une nouvelle page est ajoutée, on génère le site à nouveau. Les pages sont donc déjà prêtes à être envoyées au visiteur.

Superbe ! Et un site dynamique alors ?

Un site dynamique utilise en général un système de gestion de contenu comme Joomla, Drupal, Wordpress, etc. Des modèles sont créés et des contenus sont également créés. Chaque contenu est enregistré en base de données et doit être généré à chaque demande. Les pages ne sont donc pas immédiatement prêtes à être envoyées au visiteur.

Voici donc 6 raisons d’adopter ce genre d’outils pour votre prochain site :

1. Les coûts sont réduits

La simplicité des générateurs de sites statiques est telle que cela permet aux développeurs de travailler très vite.

En faisant une croix sur tout ce qui est base de données et système d’administration, le temps de travail alloué à la sécurité et la configuration du système est drastiquement amoindrie.

Beaucoup de générateurs sont Open Source et gratuits. Il n’y a donc pas de frais de license.

2. Le site s’affiche très vite

Plus votre site est lent, plus le risque que vos visiteurs s’en aillent sans voir votre site est élevé.

En utilisant un site statique, ce problème est directement résolu. Comme il n’y a pas de bases de données à explorer ni de code à exécuter à chaque requête du visiteur, les sites statiques sont très rapides. C’est un atout majeur dans la création d’un site.

De plus, le développeur gagne un du temps car il n’a pas besoin de configurer un système de cache. Ceci sachant qu’il y a toujours des améliorations possibles pour aller encore plus vite.

3. Pas de problèmes de sécurité

Les sites statiques n’offrent pas d’interactions possibles avec le serveur.

De cette sorte, il n’y a pas de risque de piratage via une faille de sécurité. Pas de données volées non plus puisque seul le site et son contenu sont présent sur le serveur. Pas de risque de se retrouver avec un site cassé après une mise à jour (du CMS, PHP, MySql, etc.), bien que cela ne devrait en théorie jamais arriver sur un site dynamique non plus, mais c’est un autre sujet.

4. Chaque modification est réversible

Ceci tant sur les modèles que sur les contenus. Effectivement, comme tout est basé sur des fichiers, il est très aisé d’utiliser un système de versionning.

5. Leur réputation n’est plus à faire

Jekyll qui existe depuis 2008, a reçu l’aide de plus de 500 développeurs et bénéficie d’une communauté très active. L’une des campagnes du Président Obama l’a utilisé pour gérer les pages statiques d’un site de fundraising dont voici un article détaillé en anglais.

Sa popularité a été accrue lorsque Github - un dépôt de projets cher aux développeurs web - a permis de l’utiliser pour gérer les pages des utilisateurs et leurs projets. C’est d’ailleurs de cette manière que bwap.ch est hébergé.

6. On peut associer statique et dynamique

Si les besoins du site statique évoluent au fil du temps, il est tout à fait possible de trouver des solutions pour continuer d’utiliser un site statique.

Par exemple, on peut déléguer la gestion de commentaires à des services externes, tout comme l’envoi d’emails. A l’inverse, pour un site ayant une forte demande, les pages du site qui n’ont pas de besoin particuliers peuvent être avantageusement remplacés par des pages statiques. Ainsi, le serveur pourra se concentrer sur les tâches spécifiques de l’application.

C’est donc pour ceci que j’affirme dans l’introduction qu’il est possible d’utiliser un générateur de sites statique pour des projets de grande envergure.

Oui mais..?

Un système qui sait presque tout faire et qui engendre peu de coûts, tout cela paraît idyllique.

Quel est donc le talon d’achille des générateurs de sites statiques ?

Bien évidemment, il y en a un : l’édition du contenu. Bien que cela ne soit pas compliqué, il faut apprendre la syntaxe Markdown. Il faut ensuite transmettre le contenu au développeur ou pouvoir accéder à une plateforme collaborative - comme github.

Cela ne posera donc aucun problème aux sites dont le contenu évolue peu ou aux redacteurs ferrus de technologie, ceux qui avaient appris à utiliser HTML dans leur travaux.

En conclusion

On a donc une technologie libre de failles de sécurité qui permet d’aller plus vite et réduire les coûts.

Quoi de mieux pour se rendre compte du résultat que de visiter le site de Jekyll lui-même généré par Jekyll. Il y a sur ce site un bel exemple de ce que l’on peut réaliser : une documentation.

Ce genre de sites va très probablement gagner en popularité, bien que peu d’agence web en Suisse et en Europe semblent proposer ceci dans leurs prestations. Les coûts réduits et les performances qu’offrent ce genre de systèmes m’ont convaincu : je propose à mes clients des sites Jekyll comme alternative à Wordpress.

Envie d'en parler ?

Ecrivez un email ou DM sur twitter